Construire Une Alternative au Libéralisme

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 25 septembre 2016

En 2017, faisons Front commun !

En 2017, faisons Front commun !

Citoyennes et citoyens de gauche, organisés ou non, nous voulons que les élections présidentielle et législatives de 2017 soient utiles pour ouvrir dans notre pays une perspective politique de progrès humain, démocratique, social et écologique.

Après cinq ans de gouvernements se réclamant de la gauche tout en poursuivant les politiques néolibérales et autoritaires de la droite, l’écœurement et la colère risquent de se traduire par une abstention record de l’électorat populaire, une défaite historique du parti socialiste et la victoire d’une droite radicalisée flanquée d’une extrême droite plus menaçante que jamais. Quant à la gauche de transformation sociale et écologique, qui avait commencé à créer du neuf, notamment avec le Front de gauche, elle pourrait bien revenir une nouvelle fois à sa dispersion antérieure et tuer pour longtemps l’espoir qu’elle avait réussi à faire naître en 2012. Nous ne voulons pas de ce scenario épouvantable qui aboutirait à un très dangereux face à face entre néolibéralisme et national-populisme, confortant la supercherie visant à faire passer celui-ci pour la seule alternative envisageable au « système » qui ravage nos sociétés. Le pire deviendrait alors possible.

Au vu des risques bien réels d’une catastrophe politique aux conséquences incalculables, nous en appelons à l’esprit de responsabilité et d’audace de toutes les forces de la gauche de transformation sociale et écologiste. Elles sont diverses, à l’image du peuple qu’il s’agit de rassembler, comme des combats dont elles sont héritières : socialiste, communiste, écologiste, libertaire, féministe, anticolonialiste, pacifiste, antiraciste, altermondialistes, etc. Mais elles ont tellement en commun, comme l’ont montré l’adoption du programme « l’Humain d’abord » il y a cinq ans, les luttes que nous avons menées ensemble et l’intérêt soulevé en Europe par des expériences novatrices comme celles de Syriza et Podemos, qu’il serait inacceptable qu’elles ne réussissent pas à se rassembler aujourd’hui pour mener ensemble le combat difficile qui s’annonce.

Dans cet esprit, nous décidons de nous engager dans la campagne électorale de 2017. Les jeux ne sont pas faits. En profondeur, le peuple français est en attente. Les mobilisations au moment de la COP 21, celles contre la déchéance de nationalité et à Notre Dame des Landes, contre la loi travail et Nuit debout ont montré que, dans l’autonomie de leurs mouvements et dans leur diversité, les exigences de justice sociale et écologiste, d’égalité, de démocratie sont toujours bien vivantes. Elles doivent pouvoir trouver l’expression de leur potentiel politique. Il est donc vital de créer un élan, et pour cela de jeter de toute urgence les bases du rassemblement politique à construire.

Cela suppose une nouvelle proposition politique, un programme et des candidatures en rupture avec l’ordre productiviste et néolibéral, permettant un très large rassemblement de forces et de personnalités représentatives des différentes sensibilités de gauche, à égalité avec des citoyennes et des citoyens engagées dans la vie politique, syndicale, associative, intellectuelle et culturelle.

On assiste au contraire à un éparpillement suicidaire. EELV s’apprête à désigner son candidat. Les « frondeurs » du PS risquent, après la primaire, de se retrouver à soutenir un candidat qu’ils n’ont eu de cesse de combattre. Le Front de Gauche est éclaté. Le Parti communiste désigne ses candidats aux législatives et annonce qu’il décidera le 5 novembre prochain de la candidature qu’il présentera ou soutiendra pour la présidentielle. Jean-Luc Mélenchon a annoncé la sienne et entend que « La France insoumise » qu’il a créée soit le cadre unique d’organisation des campagnes électorales de l’an prochain. Tout cela ne pourrait aboutir qu’à des candidatures fratricides, y compris aux législatives, et à un désastre complet.

Nous refusons de laisser une nouvelle fois le piège de l’élection présidentielle et les débats sur une candidature ruiner tout espoir avec la vaine recherche d’une femme ou d’un homme providentiel. Une candidature de large rassemblement est possible et peut résulter d’une construction collective impliquant directement, au-delà des forces concernées, les citoyen-nes. Quels que soient les arguments des uns et des autres ou les divergences que nous pouvons avoir avec lui, la candidature de Jean-Luc Mélenchon est dans les circonstances actuelles installée dans le paysage politique. Elle exprime dans les classes populaires le refus à gauche de la politique mise en œuvre par François Hollande. A six mois de l’échéance, il serait, à nos yeux, irresponsable de ne pas prendre acte de cette situation. Cependant son mouvement « La France insoumise » ne représente qu’une partie des forces disponibles. Réussir à les rassembler très largement nécessite une alternative politique pluraliste, démocratique, répondant aux exigences d’un fonctionnement plus horizontal et citoyen portées notamment par la mobilisation contre la loi travail et les Nuits debout.

Il faut donc franchir une étape. Afin de nous engager toutes et tous ensemble dans ce combat politique si important pour l’avenir de notre pays, il est indispensable que soit constitué au plan national, avec toutes les parties concernées, un lieu d’échange et de coordination qui rendra compte de notre diversité politique et sera ouverte aux acteurs des mouvements sociaux comme aux intellectuels, créateurs et artistes, qui manifestera notre ambition commune et donnera à nos campagnes présidentielle et législatives la plus grande efficacité. Nous proposons que celles et ceux qui entendent se joindre à notre appel contribuent activement à la convergence des forces sociales et politiques de gauche et écologiste dans les villes, les départements et les 577 circonscriptions législatives, avec les organisations locales du PCF, du PG et de « La France insoumise », d’Ensemble, d’EELV et des groupes de socialistes critiques, ceux de l’Appel des cent, les assemblées citoyennes créées dans le cadre du Front de gauche ainsi que les citoyennes et citoyens, celles et ceux qui se sont mobilisés depuis des mois contre la politique du gouvernement, les femmes et les hommes susceptibles de participer à une démarche de rassemblement et d’innovation à gauche pour 2017. C’est la clé d’une convergence à gauche audacieuse et déterminée, d’une véritable dynamique collective et donc du succès. Nous prenons à cette fin toutes les initiatives nécessaires.

Nous appelons toutes les femmes, tous les hommes et toutes les forces de progrès à se joindre à cette démarche en signant cet appel et en s’engageant concrètement pour la réalisation des objectifs qu’il se fixe. C’est la condition pour échapper au piège qui nous est tendu en 2017. Et pour que cette campagne marque une étape décisive dans la reconstruction dans notre pays d’une gauche digne de ce nom.



SIGNEZ L'APPEL ICI

dimanche 7 juin 2015

Fête citoyenne, Ensemble ! Puissalicon le 20 juin

jeudi 14 mai 2015

Le Little big steelband invite Laurent Lalsingué

C’est que ce vendredi 15 mai, à 20 h 30 à la Salle des Rencontres, Montagnac accueille un événement, la rencontre entre deux légendes de l’instrument : Laurent Trouchaud et le guadeloupéen Laurent Lalsingué.

Ils ont eu la gentillesse d'animer hier soir l'apéro après la belle réunion publique sur le TAFTA à Montagnac.

Un grand Merci à Laurent Trouchaud et son équipe + spéciale dédicace. C'est une ambiance exceptionnelle :-) ...

Lire la suite...

lundi 13 avril 2015

Programme des 17 et 18 avril Thau Hors tafta


Samedi 18 avril est la journée internationale de mobilisation contre le Tafta et les autres traités de libre-échange.





Dans ce cadre, le collectif Pays de Thau Hors TAFTA vous invite à trois événements:


Le vendredi 17 avril à Poussan :

Initiatives Citoyennes et le Collectif pays de Thau hors Tafta
vous proposent une rencontre débat à 19h autour du film 

 

TRANSATLANTIQUE  ARNAQUE  :   LE CASSE DU SIECLE à la MJC de Poussan 1, rue des Horts   

-entrée libre- (boissons et restauration sur place)

Le samedi 18 avril à Mèze (ville hors Tafta depuis le 25/02) :
Distribution de tracts et rencontre avec la population sur le premier rond-point en entrant dans la ville depuis Sète, de 10h à 11h.
Manifestation déclarée en préfecture.
Se munir si possible d'un gilet jaune fluo de sécurité et rendez-vous à partir de 9h45 sur place.

Le samedi 18 avril à Sète :
Distribution de tracts et rencontre avec la population de 15h à 17h au carrefour piétonnier des rues De Gaulle et Gambetta (aux abords de l'esplanade Aristide Briand à quelques pas du cinéma le Comoedia) .


Gens du pays de Thau, signez l'appel pour rejoindre le collectif en cliquant sur l'image ci-dessous:






samedi 31 janvier 2015

TAFTA: rendez-vous le 7 février à Mèze

vendredi 23 janvier 2015

La Tourmente grecque en débat à Mèze

samedi 13 décembre 2014

Appel de soutien à la constitution du collectif

    Pour un collectif Stop TAFTA à Mèze


                    Mézoises et mézois pour la constitution du collectif


 



                                                                                                                                                                                                  Signer la pétition   -   Voir les signataires


 

Depuis 2013, l'Union Européenne négocie avec les USA le Transatlantic Free Trade Area (TAFTA), accord pour l'ouverture d'un vaste marché de libre-échange entre l’UE et les USA dont le but est de permettre aux multinationales de contourner toutes les décisions publiques qui limitent l’expansion de leurs parts de marché.

Ce projet voudrait introduire un mécanisme d’arbitrage (justice privée), qui se substituerait aux juridictions existantes. Les investisseurs privés pourraient ainsi contourner les lois et les décisions qui les gêneraient, permettant par exemple aux pétroliers d’imposer en France l’exploitation des gaz de schistes ou d'obtenir des pénalités financières pour les politiques publiques limitant leurs bénéfices. De fait, les services publics, le droit à la protection sociale, les activités associatives seraient mis en danger.

Au-delà des échanges de marchandises, le TAFTA achèverait, en outre, l’ouverture à la concurrence des échanges immatériels ( brevets, droits d’auteur, données personnelles, indications géographiques et autres formes de propriété intellectuelle) et interdirait tout contrôle de l'activité des multinationales dans les secteurs sensibles...

Le TAFTA conduirait donc à une baisse des normes sociales, économiques et sanitaires, aussi bien en Europe qu’aux USA. Aggravant la marchandisation du monde, il constituerait une menace pour les principes démocratiques fondamentaux, avec le risque de graves régressions environnementales, culturelles et politiques.

Citoyen-ne-s et organisations de citoyen-ne-s de Mèze , nous voulons contribuer à stopper ensemble le TAFTA et appelons à la constitution d'un collectif qui favorisera la mobilisation la plus large possible, en lien avec les autres collectivités territoriales du département et dans le cadre des actions de résistance organisées au plan national et européen. Mèze doit rejoindre la liste des collectivités déclarées hors TAFTA ou qui émettent des réserves sur le contenu et les conditions d’adoption du traité.

www.stoptaftameze.fr
contact@stoptaftameze.fr

 


                                                                 Signer la pétition - Voir les signataires

dimanche 7 décembre 2014

Compte-rendu de la réunion du 4 décembre

Ce jeudi 4 décembre, une dizaine de personnes se sont réunies suite à l'initiative publique du 7 novembre pour envisager les suites à donner et les différentes étapes pour la fondation d'un collectif mézois Stop TAFTA.

Les choses avancent. Nous avons des salles, des idées et de l'énergie.

Voici le compte-rendu de cette réunion...

Lire la suite...

mardi 18 mars 2014

Un collectif "Rouges vifs" à Mèze

Le site internet de ce nouveau collectif est ici.

Rouges Vifs Mèze

Redonner la parole, rendre la démocratie au peuple, réinvestir les espaces publics, engager des débats d’idées et des luttes autour de tous les enjeux collectifs, c'est la raison d'être de notre collectif afin que la politique, enfin, devienne un moyen d’expression de tous et non d’une classe sociale embourgeoisée comme c’est le cas actuellement.

Allez voir la vidéo...

... en cliquant sur l'image :)

lundi 27 janvier 2014

Loupian:une commune qui voulait médicaliser la contestation

Communiqué de Presse de la Ligue des Droits de l'Homme Loupian et les communes du Nord du Bassin de Thau :

Lire la suite...

samedi 11 janvier 2014

Rencontre des signataires de l'appel ENSEMBLE! Collectif Centre Hérault

L'appel à constituer, dans l'Hérault, un 3ième pilier du Front de Gauche, lancé fin 2013 a dépassé les 250 signataires.
 
Vous pouvez en lire la liste en cliquant sur l'image ci dessous:
 
 
 
 
Trois collectifs existent déjà dans le département (Béziers, Montpellier et Centre Hérault).
 
Le collectif Centre Hérault  propose une rencontre festive de tous les signataires et de toutes celles et ceux qui sont interessés par la démarche à Puissalicon le vendredi 17 janvier 2014 à partir de 18h30
Rendez-vous sur la place de la mairie.
 
 
Les camarades du Front de Gauche local fournissent le pain, le vin, le café et l'apéro.
 
A vous d'amener, si vous le souhaitez, de quoi faire votre sandwich :)
 
L'assemblée fixera son ordre du jour.
 
Nous vous invitons à confirmer votre présence (par retour de ce mail) pour faciliter l'organisation éventuelle de tous les covoiturages nécessaires.
 
 
Bien cordialement et au plaisir de vous y retrouver.
 
Contact:
Xavier Marchand (Mèze)
0660659936
Alain Lespurque (Puissalicon)
0658287639
 
 
 
 
 
 
 

lundi 23 décembre 2013

Lettre ouverte d'un comparant volontaire à sa déléguée aux affaires sociales à Loupian

Objet /DEMANDE  pour un accompagnement présentiel et politique au TGI de  Narbonne le 7 Janvier 2014 à Colette Subirats, élue Communiste à la Mairie de Loupian.

Lettre ouverte d'un comparant volontaire à sa déléguée aux affaires sociales à Loupian

Chère Colette,

Comme droit de suite, sur la question Nucléaire que nous avons ouverte récemment avec toi et Madame Saborits, je t'informe que j'ai demandé à comparaître le 7 janvier prochain devant le tribunal de Narbonne.

        Je souhaite en effet qu'il soit reconnu que ma demande constitue non pas seulement une étape dans mon  parcours dans  la voie de la désobéissance civile, mais qu'elle soit un acte important de désobéissance civique.
  Après l'inculpation de Terry, la conductrice au grand sang froid intervenue pendant l'action de Stop Uranium le 12 septembre dernier, je trouve personnellement que dans l'action en justice qui s'en suit,il faut  la mise à niveau de tous les comportements des acteurs qui s'en revendiquent (Ceux du blocage d'UF4 au rond point de Plan de Campagne de Narbonne), si ceux-ci devaient être réprimés.

Qu'en penses-tu chère Colette ?
Cette équité en responsabilité morale et juridique  est un  acte   civique important pour un activiste récidiviste ,mais  comme je suis également un militant politique c'est comme membre du collectif "ensemble 34 " et militant  associatif du village ,que je te demande ton avis .
Déjà ,je dois te dire que  si ce n'était  pas déjà  le cas pour toi , j’estime que mes propres réflexions sur le principe de précaution et sur le "principe-état" de nécessité , sont complètement abouties et assumées politiquement,moralement et juridiquement .

Lire la suite...

mercredi 11 décembre 2013

Rencontre des signataires de l'appel Ensemble ! 34

Samedi 14 décembre

233 signataires de l’appel ! Pour nous connaitre, nous organiser, échanger...

 Rencontre conviviale des signataires  et personnes intéressées à partir de 17h 30  au 14 rue du commerce Mtp. ( Entre avenue Clémenceau et Renouvier)

* L’actualité d’" Ensemble” et du FdG...

* puis Apéro partagé. Le vin est fourni . Chacun amène une bricole pour l’accompagner...

 

N’hésitez pas à venir... à informer vos connaissances

lundi 18 novembre 2013

Appel Héraultais pour un troisième pilier du Front de Gauche

                                                                                  Appel Héraultais pour un troisième pilier du Front de Gauche


                                                                                                                             Comptez avec ma voix...


 



Signer la pétition - Voir les signataires


                                                                                                                                                                       



Depuis plusieurs mois, dans l'Hérault, comme au plan national, des réunions ont montré la détermination d'organisations déjà membres du Front de Gauche et de citoyen-ne-s, issu-e-s du mouvement social, associatif ou syndical, à converger pour créer un nouveau courant politique dans le Front de Gauche aux côtés du PCF et du PG.

Ce nouveau courant dont le nom est ENSEMBLE (Mouvement pour une Alternative à Gauche écologique et solidaire), constituera le troisième pilier du Front de Gauche et aura une orientation clairement écologique, sociale, en rupture avec le capitalisme.

Un de ses objectifs est de peser dans le Front de Gauche pour en élargir la base et dépasser son fonctionnement de type cartel de partis politiques, notamment en travaillant pour que le Front de Gauche s'ouvre aux adhésions individuelles.

Il souhaite rassembler la diversité de nos expériences pour aboutir à une organisation commune et constituer une force, qui se dotera d'un fonctionnement où la voix de chaque individu compte, où la voix des comités locaux est associée à toutes les décisions et où seront recherchés les plus larges consensus.

Cette nouvelle force devra porter ses propres propositions construites démocratiquement en son sein à tous les niveaux.

Elle incarnera une vision ouverte du Front de Gauche, ses choix politiques seront en cohérence avec cette vision et ses propositions permettront de dépasser le rôle trop exclusif des partis politiques dans la détermination des orientations.

Elle rendra la parole à tous ceux, ils sont nombreux, qui désirent prendre part à la lutte contre la politique antisociale du gouvernement au service de la finance et à la réflexion permettant de définir la politique audacieuse que devra proposer, à l'avenir, le Front de Gauche en approfondissant son programme "l'humain d'abord".

Dans l'Hérault, plusieurs comités s'organisent déjà (sur Montpellier et son agglomération, Béziers, le centre Hérault et les hauts cantons du département).
Chacun espère que la mise en place de ce troisième pilier du Front de gauche créera une nouvelle dynamique capable de convaincre celles et ceux qui aujourd'hui hésitent encore à s'engager.

Je veux en être!

Tel est le sens de ma signature de cet appel.

Je souhaite être informé-e au sujet de la construction de cette nouvelle composante du Front de Gauche afin de pouvoir y participer.

******************
Premières et premiers signataires


Annie Aspa (Association citoyenne FdG, Poussan); Céline Assier (Montpellier), Suzie Berjoan (restauratrice, ex infirmière au CHU de Montpellier, Le Caylar); Philippe Cherpentier (Les Alternatifs, Paulhan); Jacques Choukroun (Fase, historien, Montpellier); Joël Delot (Prades-le-Lez); Véronique Diaz (Les Alternatifs, Montagnac); Hélène Fargier (Fase, Sauvian); Pierre Frutos (Association citoyenne FdG, Poussan); Nicole Klémentik (Communistes Unitaires, Fase, Béziers); Annie Lalaurie (Enseignante, Montbazin); Ginette Lespine (Montpellier); Anne-Rose Le Van (FASE, Conseillère municipale, Montpellier); Xavier Marchand (Prof, GA, Mèze); François Muselier (Fase, Sauvian); Laurence Pilloy (GA, Montpellier); Didier Ribo (GA, Béziers); Robert Rivière (retraité, militant syndical et associatif, Pézenas); Marilyse Valat (Montpellier) Francis Viguié (GA, Montpellier)

******************

Plus d'informations sur le pilier rouge et vert du Front de Gauche



******************

 


Signer la pétition - Voir les signataires


pétition réalisée avec le logiciel libre phpPetitions

lundi 11 novembre 2013

Conférence à la Sorbonne

Le président de l'Equateur donne (en français) la vision sud américaine de la crise de la dette.

Un vrai régal. Après le protocole, le discours commence après la 17ième minute.

Il dure 50 minutes. C'était le 6 novembre dernier.

mercredi 25 septembre 2013

Participez localement au 3ième pôle du Front de Gauche

Participez localement au 3ième pôle du Front de Gauche en assistant à la réunion du lundi 30 septembre,18h30, salle de la crèche à Poussan (à côté de la mairie).

 
Bonjour,
 
On l'appelle troisième force du Front de Gauche. Ou troisième pilier. Ou encore pôle rouge et vert du Front de Gauche...
Plusieurs organisations internes au FdG ont décidé le 15 juin dernier d'entamer un processus de rapprochement.
 
 
Ce courant sera officiellement constitué à Paris lors d'une réunion nationale les 23 et 24 novembre
 
Le but est de peser davantage dans la construction du Front de Gauche aux côtés du PCF et du PG, notamment en établissant un rapport de force qui permettra, par exemple, l’implication citoyenne, notamment par les adhésions individuelles.
 
Plusieurs réunion départementales des militant-e-s, encarté-e-s ou non, et intéressé-e-s par ce projet ont déjà eu lieu.
 
Dans l'Hérault, le pôle se construira sur 4 secteurs.
 
Les Hauts Cantons
Le Biterrois
Montpellier et son agglomération
Un secteur "centre Hérault"
 
Nous vous proposons de venir discuter avec nous de la constitution de ce secteur "centre Hérault", en participant à la réunion du lundi 30 septembre,18h30, salle de la crèche à Poussan (à côté de la mairie).
 
N'hésitez pas à transférer ce mail à celles et ceux qui dans vos réseaux seraient intéressé-e-s par la démarche.
 
@bientôt

dimanche 8 septembre 2013

Lutte contre la réforme des retraites

En grève et en manifestation ce mardi 10 septembre à 15h au Peyrou à Montpellier.

Cliquez sur l'image pour les arguments et participer à la campagne nationale.

mercredi 29 mai 2013

Peuples unis contre la Troïka

vendredi 3 mai 2013

Rendez-vous héraultais à Paris ce 5 mai

lundi 1 avril 2013

Rassemblement festif à Loupian samedi 6 avril contre l'Hinterland




- page 1 de 20